Retour sur le Film "Toxique Afrique"
article réalisé par les étudiants en BTSA Technico-commercial du Lycée FX de Besançondans le cadre du Festival AlimenTERRE 2023

Commencez à écrire ici ...

Séance au Lycée François-Xavier

Le 6 novembre, au lycée François-Xavier à Besançon, les BTS Technico-Commercial première et deuxième année, ainsi que les premières TCVA, se sont réunis pour visionner le documentaire « Toxique Afrique » réalisé par Guillaume Collanges Sébastien Daycard-Heid dans le cadre du Festival AlimenTERRE. Le documentaire abordait l’impact des pesticides dans la culture du cacao sur la population et les agriculteurs en Côte d’Ivoire. Il proposait aussi des solutions telles que la création d’une coopérative de femmes transformatrices de cacao biologique.

Festival AlimenTERRE

Débat avec Joyce et Susan

A la suite de ce film nous avons eu la chance de rencontrer deux intervenantes musiciennes qui nous venaient directement de Côte d’Ivoire et de Chicago : Joyce Tape et Susan Severson. Ces deux femmes engagées dans la protection de la nature et des humains ont partagé avec nous leurs expériences et aventures vécues.Elles ont aussi chanté pour nous.

Un moment émouvant qui nous confronte à la réalité et nous encourage à adopter une consommation plus réfléchie.

Joyce TAPE, une artiste engagée

Joyce Tape est une auteure-compositrice-interprète ivoirienne, née en 1975. Elle chante et fait du blues avec sa basse. Son père était un ancien combattant en France, et chef du village en Côte d’Ivoire. Sa mère était une griotte (poète musicienne) dans le village. Elle est arrivée en France à 17 ans. Durant la pandémie du Covid 19, elle voit ses concerts s’annuler les uns après les autres et décide de réaliser un projet pour l’intérêt général. Elle dit : « la Terre, c’est important ». Elle se forme en gestion et en maraîchage et se met à planter, sur la parcelle qu’elle avait acheté en Côte d’Ivoire, des cacaotiers bio.

Culture de cacao en Agriculture Bio

 Elle lance son projet de permaculture soutenue par son association Benkadi – Joie Production, et met de la vanille sous ses cacaotiers. Elle a favorisé l’emploi en embauchant 2500 saisonniers cet été et compte 10 emplois pérennes sur son entreprise. Ce projet de permaculture est soutenu notamment par la région BFC, la ville de Besançon et  le tiers lieu "le 97" » rue Battant dont Suzanne Severson est membre. Elles se sont rencontrées en France dans leur jeunesse dans le cadre de la musique.

association BENKADI

Mélina

J’étais consciente de l’impact des pesticides sur la nature et le vivant, mais je ne pensais pas que cela pouvait toucher autant de personnes. Je suis également sidérée de savoir qu’en Union européenne l’utilisation de certains produits chimiques est strictement interdite cependant nous les commercialisons donc nous contribuons à ce problème. Je crois que la majorité de la population française n'est pas informée de ces réalités. C'est un sujet souvent évité ou ignoré.

Péline et Zineb

J’étais très intéressée par le documentaire et les intervenants, ce qui m’a marqué a été l’impact du danger des pesticides sur la population.

Ambre

Ce documentaire m’a beaucoup plu, j’étais consciente de la consommation des pesticides mais je ne pensais pas autant et je n’avais pas idée du danger des pesticides sur l’environnement, les producteurs et les consommateurs.

Jérémy

Je remercie les intervenantes d’être venues, j’ai appris pas mal de choses grâce au reportage, j’avais une vision des choses différentes mais la réalité m’a surpris. J’ai beaucoup aimé l’histoire de Joyce Tape, son parcours était très intéressant, bonne intervention !

Driss

La chose qui m’a choqué est l’impact des pesticides dans l’environnement pour les personnes qui consomment les produits remplis de pesticide. Cela peut être néfaste des années après pour la santé d’autrui.

Séfir

Ce qui m’a le plus marqué pendant la diffusion du film était la désinformation des agriculteurs ivoiriens sur les produits qu’ils utilisent quotidiennement.

Dorian

Ce qui m’a le plus marqué c’est le fait que les agriculteurs épandent leurs pesticides sans protections.

Théo

Le film était intéressant car il est réaliste, il n’y a pas de censure, de plus les intervenants étaient très investies et cela était réellement appréciable.

Notre avenir se joue dans nos assiette,

Ce film sensibilise les consommateurs et futurs commerciaux aux impacts des modes de culture et de production et des politiques alimentaires internationales sur la santé des agriculteurs, des riverains et sur l'environnement

Fabrication de yaourts et skyr
par les élèves de première TCVA (Technicien conseil vente en  alimentaire)du LAP François Xavier de Besançon